Prendre les acteurs et les célébrités en photo est un rêve pour beaucoup de photographes. Des noms se sont faits au travers des maisons de haute couture et des magazines de mode ou d'actualité. Voici trois récits de vies qui peuvent donner une idée sur qui se tient derrière l'objectif, et arrive à photographier les stars.

 

Rien ne laissait présager le fabuleux destin de Yousuf Karsh, lorsqu'avec sa famille, il fuit le génocide arménien en 1922. Réfugié chez un oncle photographe au Canada, il fait ses premières armes et, particulièrement doué, commence à travailler dans le milieu du cinéma. Remarqué par le premier Ministre Mackenzie King, il est invité à photographier les dignitaires en visite au Canada en 1941. Sa photographie de Winston Churchill, l'air déterminé et contrarié face aux défis de la guerre, l'a rendu célèbre. Il photographiera plus de 11 000 personnalités du monde de l’art, de la science, de la politique et du divertissement.

Une autre histoire qui démarre difficilement est celle d'Helmut Newton. D'origine juive-allemande, il étudie la photographie à Berlin, où il acquière rapidement son style très reconnaissable, par sa touche qui mêle érotisme et violence sous-jacente. Il fuit le nazisme en 1938, s'installe à Singapour, puis en Australie. Il épouse une actrice australienne en 1948, et publie ses premiers travaux dans le magazine Playboy. Il est très actif durant les années 50 pour s'imposer dans le milieu de la mode où il est vraiment reconnu à partir de 1960. Mort en 2004, il repose à Berlin près de la tombe de Marlène Dietrich.

La biographie de Jean-Marie Périer est aussi mouvementée, mais moins dramatique. Fils "accidentel" d'Henri Salvador et de l'actrice Jacqueline Porel, il est en fait reconnu par son mari, François Périer. Il débute comme assistant du photographe Daniel Filipacchi. Également passionnés de musique, ils lancent ensemble l'émission "salut les copains", qui connaitra un succès immédiat. Elle lui permettra de rencontrer et de photographier des vedettes comme Miles Davis, Ella Fitzgerald, et Dizzy Gillespie. Il a la chance d'avoir une sœur rédactrice en chef du magazine "Elle" qui l'invite à utiliser ses talents pour elle. C'est le début de sa carrière dans la mode, qui se retrouve aussi dans Paris Match et le Figaro Magazine.

 

L'histoire de ses photographes s'inscrit dans la grande histoire. Tragédies et coups de chance se sont succédé pour former les destins de ceux qui marquent notre univers visuel.